12/04/2016

Blues du snif motorisé et chanson pour Luc.

petitefilletousse.jpg

Je n'ai jamais sniffé volontairement de produits illicites. En revanche, je dois avouer qu’il m'est arrivé de me retrouver en mauvaise posture et sans pouvoir dire "non je ne veux pas respirer cela"... Ça s'est passé quelques fois...

Postée derrière un pot d'échappement d'une large voiture ou d'un camion.

Et puis oui, je l'avoue finalement, j'ai eu d'autres situations que je n'ai pu éviter, je vous promets, je ne voulais pas.

C'était à l'arrêt sur une bande cyclable derrière une moto,  juste au démarrage. Pourquoi étais-je derrière?  Vous direz je l'ai probablement bien cherché : en effet,  pour me poster devant la moto et m'éviter son pet gazogène,  j'aurais pu prendre le risque de me glisser entre le trottoir et le moteur brûlant du gros deux roues. Je parle du véhicule, pas du conducteur, quoi que.

Bientôt, grâce à cette superbe idée de notre Conseiller d’Etat, consistant à laisser les motos rouler sur les voies de bus, je vais me prendre encore plus souvent en pleine tronche les gaz de démarrage des motos plantées devant moi, et les gros coups d'angoisse de ces bécanes qui, sur ces voies me frôleront en me dépassant sur la droite ou la gauche selon le sens du vent et l'empressement.

De la voie de bus à la bande cyclable il n'y a qu'un pas, d'un centimètre… Je ne me fais aucune illusion sur un respect spontané de ces bandes, ni sur celui des autres voies de bus qui resteraient « interdites » aux motos. 

Une 125cm3 ça pèse combien déjà? Je n'ose imaginer une plus grosse cylindrée, comme la Harley de Luc, qui choquerait ou frôlerait ma bicyclette. Et moi avec. Les chauffeurs de bus, parasités par tous ces deux roues gros cubes, n'auront plus de patience avec nous les moustiques vélo, fini nos regards complices et nos salutations gratifiantes. Leurs retards pris n’auront plus de tolérance. Leurs nerfs à vif non plus. Et la perte économique due au ralentissement je n'en parle pas!

Quant à mes poumons je les ai avertis: sniffer est illégal, mais ils pourront légalement encore plus s'empiffrer de COV, Oxydes d'azote et de CO2.  Bientôt mes petits chéris de poumons!

Merci Luc Barthassat.

12:33 Publié dans Genève | Tags : geneve, voiture, vélo, bus, trafic, cov, barthassat, politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

19/06/2013

Humour noir de Verte ou le pétage de câble des transports

peter-cable.gifCe matin, je suis tombée sur la tête et j’ai eu l’illumination. J’ai réalisé que probablement il y avait trop de moyens de transport en commun à Genève, trop de facilités… de quoi déprimer.

On dénigre trop notre cerveau reptilien où est ancrée la loi de la  jungle depuis belle lurette. Il ne faut pas contredire la nature, parole d’écolo.

Créons plus de défis, la vie sera bien si trépidante quand il ne sera plus possible de passer des basquets à  la voiture, de la voiture au bus, du bus au train, du train au tram, du tram au vélo …

A chacun de se débrouiller pour aller au travail comme il le peut, à pied ou en trottinette ou que sais-je. La voiture étant le nec plus ultra.

Misons sur la performance, une bonne manière de trier le bon grain de l’ivraie : si vous arrivez en retard au travail, c’est que vous n’êtes pas assez débrouillard. Et donc que vous n’êtes pas apte à relever les défis de votre entreprise (CQFD). Vous perdrez votre job, tant pis pour vous.

Vous n’aviez qu’à crever la roue de la voiture des voisins pour pouvoir sortir la vôtre plus facilement du parking, écraser quelques cyclistes pour tourner rapidement à droite. Et pourquoi n’avoir pas pris la moto pour dépasser les autres sur les pistes cyclables (c’est la jungle, lâchez-vous !) ou le vélo pour faire du cross sur les escaliers et trottoirs (puisqu’on vous a chassé des pistes cyclables, tant pis pour les piétons, la jungle je vous dis) ? Oubliez vos  scrupules vis-à-vis des plus faibles, ces loosers.

Imaginez ce monde simplifié et revigorant. Les gamins qui auront survécu sur le chemin de l’école auront développé des compétences nouvelles dans l’exercice de survie. Darwin retournera dans sa tombe apaisé, assuré que le monde est fait des plus forts, des plus résistants et adaptés. Il y aura peut-être à déplorer des enfants aux pattes molles et poumons ratatinés, à force de devoir aller à l’école protégés dans le break de Papa Maman. Mais la nature est la nature. C’est aussi très écolo finalement.

Quand je lis que M. Weiss, consort et lobby des transports, considèrent les projets d’aménagement à Genève comme une guerre contre les voitures, je me dis qu’ils n’ont qu’à éliminer bus, pistes cyclables, trottoirs et feux de circulation.

Pour voir si ça ira mieux…

08:49 | Tags : weiss, transport, geneve, plr, udc, mcg, voiture, vélo, piéton | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |