13/06/2013

Stauffer et la fête de la mairie d’Onex : C’est pas le bon kimono.

karate kick.jpgAncienne championne suisse de karaté j’ai pratiqué pendant plus de 15 ans le karaté et le pratique encore ...

Les articles parus dans les journaux disent que les « bénévoles » qui vont aider à la sécurité pour la fête d’intronisation de Stauffer sont karatékas (!) alors qu'ils sont issus d’une école de Krav maga, art martial israélien. Cet "art" violent pourrait d'ailleurs bien correspondre au personnage...

Le Krav maga enseigne des techniques de combat utilisées par les polices israéliennes. Son enseignement est certes efficace mais vise à atteindre un objectif unique : anéantir l’adversaire de quelque manière que ce soit, quitte à le tuer Evidemment les pratiquants ne sont pas obligatoirement des « tueurs » (j’en connais de très sympathiques) mais la pensée qui sous-tend cet enseignement est fort différente de celle du karaté.

A cause de ses principes philosophiques, il est impossible qu’une école de karaté puisse mettre à disposition des « samouraïs » pour un homme politique, qui met les autres personnes en situation de danger (car il invite trop de personnes par rapport à la capacité sécurité allouée pour ces évènements) et qui abuse de son pouvoir de conseiller administratif.

Le karaté et les karatékas ont une tout autre mentalité. Dans le Karaté Do (voie de la main et du vide), on vise plusieurs objectifs qui permettent d’atteindre un équilibre mental. Dans cet art martial, la self-défense va au delà dépasse le matériel, il s'agit alors de protéger corps et esprit . On allie intelligence du corps, du coeur et de l’esprit.

Et dans l’absolu, j’ose dire que l’excellence atteinte, il n’y aurait plus besoin de se défendre… mais je ne vais pas  décrire ici tout le concept que j’apprends moi-même de jour en jour. Retenons que l’objectif du karaté est la défense du bien-être et n’a pas une finalité destructive.

Il y a une manière de comprendre les différences dans la pratique d’un art martial, c’est de connaître son histoire et sa source d’inspiration.

Le Krav maga est né vers 1930 pour permettre à une population de se défendre et s’est développé grâce à l’intérêt du Tsahal, du Mossad et des polices israéliennes.

Le Karaté est né fin du cinquième siècle  sur l’île d’Okinawa (royaume indépendant du Japon à l’époque), développé aussi dans l’idée de se défendre, mais empreint de beaucoup de philosophie en bonne partie transmise par les maîtres chinois.

J’encouragerais bien le conseiller administratif - député à pratiquer la non-violence, la conscience de soi, l'alliance de toutes les intelligences, telles que l’enseigne le karaté,  mais qu’adviendrait-il de sa carrière si c’était le cas?

 

20:57 | Tags : genève, politique, stauffer, krav maga, karaté, karatéka | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | |