29/11/2013

MCG : La vase est plus profonde qu’on ne l’imagine.

iceberg.jpgAinsi le MCG presse Monsieur Denis Menoud à la démission du Conseil Municipal de Genève. Seulement dans un deuxième temps a-t-il dû l’exclure de son parti.

Après les propos homophobes, xénophobes, suissophobes (contres les naturalisés), le revoilà sur le devant de la scène via les réseaux sociaux, avec des propos antisémites qui font froid dans le dos.

Son président considérerait le propos « d’une gravité qu’on ne peut accepter ». Cependant, il n’a  pas demandé immédiatement une exclusion du parti  mais a souhaité seulement que cet individu dangereux soit moins visible en quittant le Conseil Municipal. Ainsi, seul l’image aurait été sauvegardée…  Finalement, suite au refus de Menoud, le parti a été forcé de le renvoyer.

Cette histoire est le haut de l’iceberg : dans les profondeurs MCGistes pullulent de nombreuses personnes du même calibre, la preuve : M. Menoud déclare «  cette sanction va diviser le parti ». Dans la vase de la pensée amère et primaire, nous retrouvons aussi  le député Rappaz et ses démonstrations racistes contre une ministre française.

Les membres et sympathisants du MCG qui ne se reconnaissent pas dans cette histoire devraient sauver leur peau et leur esprit, et quitter cette vase, avant d’être engloutis à jamais dans la propagande raciste, sexiste, stigmatisante et aveuglante.

19:00 | Tags : mcg, ps, les verts, taubira, menoud, rappaz, genève, respect, racisme | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |

19/06/2013

Humour noir de Verte ou le pétage de câble des transports

peter-cable.gifCe matin, je suis tombée sur la tête et j’ai eu l’illumination. J’ai réalisé que probablement il y avait trop de moyens de transport en commun à Genève, trop de facilités… de quoi déprimer.

On dénigre trop notre cerveau reptilien où est ancrée la loi de la  jungle depuis belle lurette. Il ne faut pas contredire la nature, parole d’écolo.

Créons plus de défis, la vie sera bien si trépidante quand il ne sera plus possible de passer des basquets à  la voiture, de la voiture au bus, du bus au train, du train au tram, du tram au vélo …

A chacun de se débrouiller pour aller au travail comme il le peut, à pied ou en trottinette ou que sais-je. La voiture étant le nec plus ultra.

Misons sur la performance, une bonne manière de trier le bon grain de l’ivraie : si vous arrivez en retard au travail, c’est que vous n’êtes pas assez débrouillard. Et donc que vous n’êtes pas apte à relever les défis de votre entreprise (CQFD). Vous perdrez votre job, tant pis pour vous.

Vous n’aviez qu’à crever la roue de la voiture des voisins pour pouvoir sortir la vôtre plus facilement du parking, écraser quelques cyclistes pour tourner rapidement à droite. Et pourquoi n’avoir pas pris la moto pour dépasser les autres sur les pistes cyclables (c’est la jungle, lâchez-vous !) ou le vélo pour faire du cross sur les escaliers et trottoirs (puisqu’on vous a chassé des pistes cyclables, tant pis pour les piétons, la jungle je vous dis) ? Oubliez vos  scrupules vis-à-vis des plus faibles, ces loosers.

Imaginez ce monde simplifié et revigorant. Les gamins qui auront survécu sur le chemin de l’école auront développé des compétences nouvelles dans l’exercice de survie. Darwin retournera dans sa tombe apaisé, assuré que le monde est fait des plus forts, des plus résistants et adaptés. Il y aura peut-être à déplorer des enfants aux pattes molles et poumons ratatinés, à force de devoir aller à l’école protégés dans le break de Papa Maman. Mais la nature est la nature. C’est aussi très écolo finalement.

Quand je lis que M. Weiss, consort et lobby des transports, considèrent les projets d’aménagement à Genève comme une guerre contre les voitures, je me dis qu’ils n’ont qu’à éliminer bus, pistes cyclables, trottoirs et feux de circulation.

Pour voir si ça ira mieux…

08:49 | Tags : weiss, transport, geneve, plr, udc, mcg, voiture, vélo, piéton | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |