08/02/2012

Un référendum contre une vie plus agréable, j’hallucine !

ne-pas-oublier-de-respirer-copie-11.jpgL’UDC, parti au profil amoureux du passé, vient de lancer un référendum contre un budget voté par le Conseil municipal de la ville de Genève.

Pourtant ce budget permettra d’assainir 50 tronçons de rue (des bouts seulement!) au profit de ses piétons.

On voudrait que tout soit "comme avant" mais ça n'est pas possible... Il faut se rendre à l'évidence. Les villes de ce canton subissent une mutation. Et qui n’est pas toujours à l’avantage de ses habitants.  Pour cette raison, le conseil municipal a accepté ce projet, lancé par les Verts.

La population et le bruit augmentent, la pollution aussi. L'espace pour se déplacer à pied diminue. A cause du trafic dense, nos papis et mamies sont de plus en plus malmenés, les parents angoissés de laisser leurs enfants partir seuls à l’école. Les personnes en chaise roulante à l'étroit. Les artisans et les commerçants voient chaque fois moins les passants flâner devant les vitrines...

Le référendum de l’UDC propose de regarder en arrière et de tout faire pour que rien ne bouge.  

Or, pour (re)trouver un peu de la qualité de vie nous devons au contraire prendre les devants...…

L’habitant-e aimerait trouver des endroits un peu plus calme, s’assoir sur un banc, voir ses voisin-e-s en dehors de l’ascenseur, faire « ciao ciao » à ses enfants en toute confiance.

Le ou la commerçant-e aimerait voir plus de gens passer tranquillement, saluer et découvrir la nouvelle décoration de la boulangerie, du café, de la boutique…

En piétonisant ces bouts de rue, le petit commerce peut continuer à exercer son rôle économique et social et nous améliorons le quotidien des résidents.

Va-t-on enfin pouvoir se détendre, se dire bonjour et respirer ?  

Le référendum lancé par l'UDC-ville est bien triste et sent la poussière …

En revanche, le projet pour les 50 rues est réjouissant et sent bon... Le choix est facile.

08:30 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

Commentaires

Chère Madame,
Pour ma part, ce référendum sera très intéressant puisqu'en ville de Genève les étrangers pourront voter. Il ne faut jamais refuser de vouloir soumettre une loi à la volonté populaire quant on connaît la défiance d'environ 60% de la population vis-à-vis du monde politique. A noter, pourquoi l'attachement de certain à leur "bagnole" ne pourrait il pas faire partie de leur qualité de vie ?
Je me rappelle toujours, quand j'étais jeune, la stupéfaction de ma belle famille d'origine italienne parce que mes parents n'avaient pas la "macchina", nous étions des "pecnots". A noter qu'avant la "journée noir du 11 décembre 2011", avec la destruction du beau réseau de tram ou il n'y avait qu'à prolonger la ligne 18 à Bernex. Selon ou je vais, je me déplace plus vite en vélo électrique (pour les montées) ! Quant à ma voiture, c'est pour le transport de matériels encombrants soit environ 10% de mes déplacements.
En conclusion, si le référendum abouti et que vous gagnez lors de la votation qui suivra, vous aurez la satisfaction de vous voir confirmer votre position !

Écrit par : Herbert Ehrsam | 08/02/2012

Les commentaires sont fermés.