15/01/2012

Mais qui est donc Madame Bonfanti?

femme-policier.gifJe me souviens de cette période en 2006, où l'on se demandait qui pourrait être le ou la nouveau-elle chef-fe de la police.

Je me souviens aussi que j'avais été étonnée que l'on ait choisi une femme (non, je ne suis pas misogyne ;) )

Etant peu passionnée par les nouvelles de ce dimanche et avec toutes ces histoires de police (seulement?), et de justice (oups!), j'ai eu envie de savoir qui était Monica Bonfanti… Vous savez, celle qui pourrait bien servir de fusible. Et oui, il en faut un lorsqu'il y a un "cercle de tension" électrique. Je le sais bien, mon père est du métier.

Alors, merci google, je trouve le communiqué de presse suivant du Conseil d'Etat de 2006 : http://www.ge.ch/police/communiques/divers/welcome.asp?co...

Je note : meilleure maturité scientifique du gymnase de Bellinzone, Institut de Police Scientifique et de Criminologie de l'Université de Lausanne : professeure et docteure; collaboratrice scientifique au Ministère de la Justice des Pays-Bas; experte auprès des tribunaux suisses, français et italiens; supervision de l'identification des victimes de grandes catastrophes pour le canton de Genève ; spécialiste des armes à feu; formatrice des magistrats et officiers de police et des douaniers suisses; représente la police genevoise dans diverses commissions, nationales et internationales (elle est pentalingue)… C'est bon, c'est bon ! Ne m'en dites pas plus !

Et ben ! Avant d’être engagée comme cheffe de la police, elle avait déjà un sacré CV…Que mujer !

 

 

 

19:37 Publié dans Femmes | Tags : femmes, police, bonfanti, geneve, justice | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |

Commentaires

Le téléphone arabe nous apprend que l’actuel chef de la police valaisanne Christian Varone est dans les starting blocks pour une élection au Conseil d’Etat du Valais.

Une suggestion : et si Madame Monica Bonfanti reprenait ce poste où elle ne serait la cible ni des politicards, ni de syndicalistes teigneux qui se croient en France, ni de pisse-virgules en mal de copie.

Elle dirigerait des troupes disciplinées fort bien formées, respectueuses de la hiérarchie et surtout ayant des relations cordiales avec la population qui le lui rend bien.

Écrit par : Hypolithe | 16/01/2012

Bonjour,

Je me permets ici de vous faire part d'un article rédigé par mes soins concernant la politique du Ministère Public face aux affaires d'abus parental.
N'hésitez pas à le lire et à réagir librement sur son contenu, toute intervention est la bienvenue, l'objectif étant de créer un débat publique sur cette question d'importance.

Voici le lien : http://gregoiresapereaude.blog.tdg.ch/archive/2012/01/19/les-defaillances-de-la-protection-de-l-enfance-et-la-mauvais.html

Je vous souhaite une excellente continuation et bien du plaisir sur le blog de la Tribune de Genève.

Cordialement,

Grégoire.

Écrit par : Grégoire | 20/01/2012

Les commentaires sont fermés.